Demander de l'aide à son chic prof

Il est normal de demander de l'aide à son chic prof, mais il y a manifestement des manières efficaces de demander de l'aide... et d'autres qui le sont moins.

Ce qui suit touche à vos cours de programmation, et aux pratiques de l'auteur du présent document. Dans vos cours avec d'autres enseignantes et avec d'autres enseignants, il est possible, pour ne pas dire probable, que les recommandations varient au moins un peu. Dans le doute, la chose à faire est sans doute de parler aux enseignant(e)s concerné(e)s!

Règles de base

Note sur l'humour

L'humour est une arme à double tranchant. Certains (j'en suis) y ont recours pour établir une relation de confort, un peu décontractée, mais il se peut que l'humour de l'un(e) ne convienne pas à l'autre.

Si vous êtes inconfortable, faites-le savoir.

Il y a des règles de base à toute interaction humaine, à plus forte partie pour celles et ceux qui entrent en relation de soutien académique :

Ces règles sont bidirectionnelles. Si vous estimez ne pas avoir été accueilli(e) dans le respect des règles de base, je vous en prie : dites-le moi.

Questions en personne

Tout d'abord : mieux vaut poser les questions qui vous turlupinent que de les garder « à l'intérieur ». J'ai entendu fréquemment des choses comme « je suis sûrement la seule ou le seul à ne pas comprendre » ou « je ne veux pas ralentir le groupe avec mes questions ».

En pratique, les probabilités que d'autres pensent comme vous et s'abstiennent aussi de poser les mêmes questions (ou des questions connexes) sont élevées, et vous rendriez probablement service au groupe en vous exprimant, dans le respect des règles de base évidemment. La classe est le lieu privilégié pour ce type d'interaction, alors mieux vaut en profiter! En plus, en posant la question en classe, vous permettez à votre chic prof de clarifier l'aspect qui vous préoccupe une fois pour tout le monde, et vous lui épargnez probablement de répondre plusieurs fois à la même question (ou à peu près) sur une base individuelle... Vous lui épargnez du temps 

Si la question diverge trop du propos du cours, ou si elle est trop ciblée pour le reste du groupe, vous pouvez toujours la poser lors d'une pause, l'exprimer par écrit, ou vous risquer à la poser en classe et laisser votre chic prof décider si c'est le moment ou pas d'y répondre.

J'utliise ici « par courriel » au sens large de « par écrit », incluant les Colnet et Omnivox de ce monde.

Questions par courriel

Le courriel est un outil dont vous pouvez aussi vous prévaloir, bien qu'il soit préférable de vous exprimer en classe si possible. En effet, recevoir par écrit une question qui aurait pu être résolue en classe, surtout si elle est émise par quelqu'un qui ne s'est pas présenté en classe ou par une personne qui a quitté avant la fin d'un cours, ça coûte du temps et ça peut rendre grognon. Évidemment, parfois, une question nous vient entre deux cours, et c'est juste normal (tant qu'il n'y a pas d'abus).

Pour un prof, l'écrit prend du temps qui ne peut pas être mis ailleurs. Pour cette raison, le lieu idéal pour poser des questions et obtenir du soutien est en classe. Ça ne veut pas dire de ne pas poser de questions par écrit, juste de privilégier le mode présentiel puisqu'il existe précisément à cette fin, et le prof vous est alors dévoué; hors du temps en classe, votre prof fait beaucoup d'autres choses et doit partager son temps entre vous et ces multiples autres trucs.

Lors d'une interaction par écrit, vous n'êtes typiquement pas là pour vous expliquer. C'est pourquoi il importe de vous aider. Je vous en prie...

Faites attention à... Quelques trucs

Commencer par « faire ses devoirs » : avant de demander de l'aide, il y a un travail préparatoire à faire, soit lire les notes de cours ou, dans le cas d'un travail pratique, lire les consignes

Une fois ce travail préparatoire fait, et fait avec sérieux, il est probable que vous aurez une meilleure idée de ce qui vous bloque, et que l'aide sera plus ciblée, plus efficace.

Si vous ne prenez pas soin de lire les consignes avec sérieux au préalable, il est probable que votre chic prof vous dise simplement de le faire. Si vous le faites par vous-même, vous allez sauver une étape... et du temps pour tout le monde!

Prenez soin de la langue. Les erreurs d'orthographe et de grammaire compliquent la compréhension de ce que vous cherchez à exprimer. Ça n'aide pas votre prof, évidemment, et ça ne vous aide pas non plus (loin de là!)

La meilleure manière de se faire comprendre est d'exprimer ses idées clairement, et l'une des meilleures manières d'y arriver est de soigner son écriture

Prendre quelques secondes pour vous relire (ou pour vous faire relire par un tiers) avant d'appuyer sur le bouton pour envoyer votre texte (toujours une bonne idée pour éviter les imbroglios de toute manière, surtout si vous voous sentez émotive ou émotif)

Plusieurs outils aujourd'hui (incluant la majorité des fureteurs Internet) proposeront une forme de correction de surface pour les erreurs grossières. Profitez-en : il n'y a pas de petite victoire!

Posez une question susceptible de mener à une réponse. Donnez du contexte

Évitez des trucs comme :

  • « peux-tu m'aider? » sans prendre soin d'ajouter comment ou en quoi
  • envoyer une photo d'un écran sans contexte (en général, les photos d'écrans, c'est d'ailleurs à peu près inutile)
  • « ça plante » sans autre contexte... Que répondre d'autre que « eh ben »?
  • de même que le classique « j'comprends rien » sans autre détail

Donnez assez d'information à votre chic prof pour qu'il lui soit possible de vous accompagner. Quelques exemples :

  • « j'ai de la difficulté avec les répétitives... » (au moins, on peut essayer de cibler ce qui accroche)
  • « j'ai essayé d'écrire la fonction <insérez le nom de la fonction ici> mais quand je l'exécute, le programme paralyse. J'ai joint le code de la fonction, as-tu une piste? » (en joignant effectivement le code de la fonction, pas une saisie d'écran !)
  • « je n'arrive pas à démarrer ce laboratoire » (au moins, on peut essayer de voir où ça bloque)

Donnez de l'information neutre et véridique

Les messages d'erreurs que vous recevrez de votre compilateur, de votre éditeur de liens, ou qui surviendront lors de levées d'exceptions à l'exécution sont riches en information. N'essayez pas de les traduire à votre prof : donnez-lui plutôt les messages exacts que vous aurez reçus

Dans le cas où vous avez un bogue de programmation (erreur de compilation, d'édition des liens, d'exécution, etc.), assurez-vous de joindre l'information pertinente

Non, une saisie d'écran ou une photo, ce n'est habituellement pas utile (ça peut l'être si vous avez droit à un « popup » dans lequel on voit un message descriptif, mais encore là, il est souvent possible de le copier / coller, et c'est le texte qui est utile (l'image l'est énormément moins)

Si le programme est petit, vous pouvez souvent simplement copier / coller le texte du code dans votre courriel

S'il se compose de quelques fichiers, vous pouvez les mettre en pièce jointe (ne joignez pas les binaires; c'est souvent inutile, c'est lourd, et ça risque d'être bloqué par les antiviraux). S'il y en a plus que deux ou trois, envisagez une archive compressée (un .zip)

N'envoyez pas seulement le code : donnez du contexte. Expliquez ce que vous voulez faire et ce qui, selon vous, cloche

Si vous joignez du code, soignez sa présentation!

Le code non-indenté, dont les noms ne sont pas assez significatifs, ou qui ne respecte pas les standards de programmation de votre cours d'autres manières, risque fort de ne pas être lu

Choisissez une police pertinente pour la présentation du code

Prenez soin de lire avec attention les suggestions qui vous seront offertes

Avant de poser une nouvelle question, mieux vaut essayer ce qui vous aura été proposé (si vous ne comprenez pas, vous pouvez bien sûr demander des éclaircissements)

Cette liste n'est évidemment pas exhaustive.

Ce qui a motivé la création de cet article est cette nouvelle mode (en 2018) par laquelle les gens prennent des photos plutôt qu'écrire. Quelle fausse bonne idée... Pensez-y :

Prenez soin de vous-mêmes. Ne vous déchargez pas de vos responsabilités sur les destinataires, comme le font celles et ceux qui envoient des photos. Copier / coller le texte d'un programme, ou joindre le code source à votre courriel, n'est pas plus long à faire, mais est beaucoup plus pertinent.

Remise de travaux

Notes supplémentaires :

Ainsi, prenant C++ comme exemple :

Quelques mots sur la remise de travaux incluant du code :

Aussi, peu importe le travail, la langue est importante. Soyez clair(e)s, soyez précis(es). Une variable ou une fonction mal nommée suffit à obscurcir votre propos, votre pensée, et réduit la qualité de votre travail.

Pensez-y : vous apprenez plusieurs langages de programmation distincts, plusieurs manières de penser, plusieurs grammaires... Vous pouvez assurément prendre soin de votre langue maternelle et écrire des textes clairs, du code clair, et des commentaires clairs.

Vous voulez des points, n'est-ce pas?


Valid XHTML 1.0 Transitional

CSS Valide !